PrécédentSommaireSuivant
Accueil RED&S

Un modèle de simulation bio économique
Application à l'aménagement des pêches en univers incertain

Christian Chaboud

 


 

1. Présentation du modèle

Nous avons développé un modèle destiné à la représentation et à l'analyse des relations entre la dynamique d'un capital naturel (ressource biologique) et celle d'une activité économique exploitant cette ressource. Ce modèle a été concu sur la base du cadre standard de la bioéconomie (Anderson 1977, Clarck 1985, Hannesson 1978, Revéret 1991) 11 s'agit d'un modèle mono­spécifique, mono­engin. En dépit de ces limitations, nous allons montrer que de tels modèles peuvent être très utiles pour aider à la compréhension de la dynamique des pêcheries et l'évaluation de politiques d'aménagement.

L'activité économique est représentée de f, con simplifiée à travers une variable dénommée " effort de pêche ", qui peut être considérée comme l'eti`ort nominal des biologistes. Le modèle fonctionne sur un pas de temps annuel (bien que des relations de plus courtes périodes soient prises en compte dans la composante biologique du modèle).

Les caractéristiques spécifiques suivantes doivent être soulignées:

Les mesures d'aménagement annuelles peuvent être simples (un seul outil de gestion mis en oeuvre à chaque pas de temps) ou complexes (plusieurs outils utilisés simultanément).

La Figure I présente les principales relations utilisées dans un cycle annuel de simulation.

Ce modèle a trois grandes composantes:

2. Les objectifs de la simulation

Ce modèle peut être utilisé pour différents buts:

3. Exemples de simulations

Nous présentions ici deux exemples de simulations:

Le premier montre l'impact de différentes politiques de gestion. dans un contexte déterministe, sur la dynamique d'une pêcherie de petits poissons pélagiques côtiers. La figure présente la réaction de trois variables d'état aux décisions suivantes:

A l'année 34; changement de 1'âge à la première capture ( tc) de 1.5 à 9: Application d'un prix minimum de 150 à 1' année 61; L'âge à la première capture revient à 1,5 à ] 'année 77. La figure 3 montre la relation entre différentes variables d'état. Les déplacements des équilibres, à la suite des décisions de gestion, sont mis en évidence.

Le second exemple montre la dynamique d'une pêcherie thoulère Industrielle dans un contexte d'incertitude. L'incertitude dans le comportement de la ressource biologique est due à l'introduction d'un bruit blanc dans la relation stock recrutement. I,'évolution et l'histogramme des captures annuelles sont montrés sur la figure 4. Le comportement des composantes biologiques des pêcheries est présente aux figures 5 (relation stock­recrutement) et 6 (succession des cohortes en distinguant les classes d'âge).

4. Conclusion

Cette courte présentation du modèle a permis essentiellement de mettre en avant ses principales caractéristiques et résultats. En dépit des critiques souvent adressées à l'encontre des modèles bio économiques, nous considérons qu'ils représentent néanmoins un moyen utile pour analyser la dynamique des pêches et pour identifier les conditions environnementales ou économiques sources de discontinuités et de crises La possibilité de développer des logiciels de simulation bioéconomiques devrait à terme permettre d'évaluer de nouveaux modes de gestion en appui à la prise de décision dans les pêches.

PrécédentDébutSuivant
© Réseau Européen Droit et Société