PrécédentSommaireSuivant
Accueil RED&S

Notes de conférence collectées à l’occasion du séminaire Droit et Société
" Entre modernité et mondialisation : Quelles cultures pour l’Europe ? "
Rome, 2-3 novembre 1998

Serge DIEBOLT

 


 

De très nombreux sujets ont été abordés au cours de ce séminaire, au centre desquels la question du paradoxe de la culture.

Le paradoxe de la culture se résume en ces termes : si la culture se définit comme la différenciation d’un groupe d’hommes par rapport à d’autres, quel sens à dans ce cas la notion de " culture globale " ? Une telle notion ne peut guère être ressentie que comme une sorte de standardisation, une non-culture.

C’est ce type de paradoxe que doit affronter la culture européenne, qui a vocation à englober les Etats.

Il n’y a cependant pas beaucoup de manières de circonscrire ce paradoxe :

C’est autour de ce type de problématique qu’ont été soulevées pêle-mêle les idées qui vont suivre, notées au fil des interventions. Le lecteur est invité à y voir, plus qu’une construction toute faite, un terreau dans lequel il pourra puiser pour cultiver ses propres réflexions et ses critiques.

PrécédentDébutSuivant
© Réseau Européen Droit et Société